• Chez les pyrrhuras, il n'y a aucun dimorphisme sexuel, c'est à dire qu'il est impossible (ou presque) de deviner le sexe de l'oiseau.

    Certes, les habitués vous sortiront la vieille astuce de l'écartement des hanches mais pour être sûr, rien ne vaut le sexage ADN. Ce sexage est effectué par des laboratoires spécifiques (Labofarm, Genindexe...) grâce à des échantillons de cellules. Sur la base de ce principe, tout fragment d'organes peut être utilisé pour l'analyse mais la plume reste le prélèvement le plus utilisé. Certains éleveurs, désireux de sexer leurs oisillons avant l'apparition des premières plumes, sont amenés à demander une analyse à partir d'une goutte de sang : il est dans ce cas important de rappeler que le prélèvement sanguin est un acte vétérinaire et qu'il doit être réalisé dans des conditions d'asepsie rigoureuses.

     

    Femelle pour les hommes, mâle pour les femmes ?

    Je dis NON, Elune est une femelle, je suis une femme et nous nous entendons à merveille ! Cela ne veut absolument rien dire, je pense que c'est plus le feeling qui importe. Il ne faut pas se focaliser sur le sexe de son oiseau à partir du moment qu'il vous plaît (sauf pour la reproduction évidemment). Moi-même je croyais à cette légende d'avant d'adopter Elune, mais maintenant je suis bien contente de l'avoir avec moi !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique